fbpx Transmission ‹‹ Comédie de Reims, centre dramatique national

fond bleu

Transmission

La Comédie a vocation à offrir aux comédiens et comédiennes d'aujourd'hui et de demain les outils de l'épanouissement de leur pratique. Formation initiale, tout d'abord avec La Classe dans un cycle d'enseignement de deux ans. Formation continue ensuite avec des labos de recherche professionnelle gratuits et le dispositif européen de l'Ecole des Maîtres. À Reims, la pratique du théâtre se transmet, s'échange et s'enrichit par les rencontres.

fond gris

L'École des Maîtres

Cours international itinérant de perfectionnement théâtral
Clôture des candidatures le15 mai 2022 à minuit

 

 

Claudio Tolcachir

L'objectif pédagogique de L'École des Maîtres est de développer une relation entre des jeunes comédien·ne·s, formé·e·s dans les Ecoles supérieures d'art dramatique européennes, déjà actif·ve·s en tant que professionnel·le·s, et des metteur·e·s en scène de renom de la scène internationale.

L'École des Maîtres entend donner vie à une expérience de travail basée sur la confrontation et l'échange d'expertise sur les méthodes et les pratiques de la mise en scène, à partir de différents textes, langues et langages artistiques, au cours d'un atelier itinérant.

Pour cette XXXe édition, L'École des Maîtres sera dirigée par le dramaturge, metteur en scène et acteur argentin Claudio Tolcachir.

"Je crois en un théâtre qui vibre, latent, dangereux, dans lequel ce qui est le plus significatif ne remonte pas à la surface", déclare le nouveau maître de L'École.

Dans le cadre de L'École des Maîtres, Claudio Tolcachir travaillera avec les stagiaires sur un projet intitulé « La création accidentelle »

La création accidentelle

Avec cet atelier, je souhaite proposer à chaque stagiaire de découvrir des zones de sa personnalité qu’il·elle n’a pas encore traversées ; l’accompagner pour explorer une créativité souple et délicate ; suivre ensemble un chemin au-dessus du vide qui permette de construire sans structures préconçues de ce que nous savons déjà.
Un travail humble et profond de liberté, d'observation, de création et de communication dans une dynamique de groupe.
Je crois que la tâche d'un enseignant n'est pas d'apprendre aux autres à jouer, mais d'aider chacun à donner naissance à l'acteur·trice qui vit en lui·elle et qu'il·elle ne connaît peut-être pas encore.
La nature de ce que nous sommes, de ce que nous apportons, imparfaite, accidentelle, pleine d'humanité, est généralement laissée de côté dans notre travail d'acteur·trice. C'est ce matériel absolument personnel qui m'intéresse.
Je crois en un théâtre vivant, latent, dangereux. Là où le plus important ne fait pas surface. Un squelette de secrets, de désirs refoulés, de pensées contradictoires, notre humanité vulnérable en surface et les forces qui nous traversent et peuplent notre comportement physique nous permettent de construire un autre texte sous le texte, un autre réseau de communication au-delà des mots et des actions.
Ce mystère nous piège en tant que spectateur et génère en nous le besoin d'en savoir toujours plus.
C’est dans cette immersion que nous nous découvrons nous-mêmes.

Claudio Tolcachir, mars 2022

Claudio Tolcachir

Acteur, metteur en scène, professeur et dramaturge. Il est né à Buenos Aires, en Argentine, en 1975. Il s'est formé à l’Instituto Vocacional de Arte "Manuel José de Labardén" (Buenos Aires) et au théâtre indépendant argentin auprès de la professeure Alejandra Boero (dont il a été l'assistant), et des professeurs Juan Carlos Gené et Veronica Oddó.

En tant qu’acteur et metteur en scène
En tant qu'acteur, il a participé à plus de trente pièces, avec des metteurs en scène tels que Daniel Veronese, Norma Aleandro, Carlos Gandolfo et Roberto Villanueva, entre autres. Au cinéma, il a été dirigé par les réalisateurs Héctor Babenco (El pasado), Diego Lerman (Una especie de familia), Pablo Fendrix (El ardor), Diego Sabanés (Mentiras piadosas), entre autres.
En tant que metteur en scène, il a travaillé tant pour le circuit indépendant argentin que dans la sphère officielle, dans de nombreux spectacles, notamment Atendiendo al Señor Sloane de Joe Orton, Agosto de Tracy Letts, Buena gente de David Lindsay, Tribus de Nina Raines, Ay amor divino de Mercedes Moran et La Chica del Adiós de Neil Simon, ainsi que les comédies musicales Sunset Boulevard et Cabaret.
En Espagne, il a mis en scène plusieurs pièces, dont Todos Eran mis Hijos d'Arthur Miller (avec Carlos Hipólito et Gloria Muñoz), Emilia (avec Gloria Muñoz, Malena Alterio), La verdad de Florian Zeller (avec Carlos Hipólito, Natalia Millán), Tierra del Fuego de Mario Diament (avec Alicia Borrachero, Tristán Ulloa), Copenhague de Michael Frayn (avec Carlos Hipólito, Emilio Gutiérrez Caba), La máquina de Turing de Benoit Solès (avec Daniel Grao, Carlos Serrano). Il a également mis en scène la version catalane de son texte La Omisión de la Familia Coleman, pour le théâtre Romea de Barcelone et la version italienne de son texte Tercer Cuerpo, au Piccolo Teatro de Milan.

En tant qu’auteur
Il est l'auteur des pièces suivantes : La Omisión de la Familia Coleman, Tercer Cuerpo, El viento en un violín, Emilia, Dínamo, Próximo. En français on trouve aux Editions Voix navigables Le cas de la famille Coleman, L'histoire d'une tentative absurde et Le vent dans un violon ; aux Editions Actes Sud Emilia. Ses pièces ont été jouées dans plus de vingt pays, ont participé à des festivals internationaux et ont fait l'objet de saisons théâtrales à Madrid, Barcelone, Paris et Santiago du Chili.

En tant qu’enseignant
En 2002, il a fondé sa propre école à Buenos Aires, où il organise des ateliers d'interprétation et de mise en scène pour les étudiants et les professionnels. Il a également donné des masterclasses à New-York, Madrid, Barcelone, Paris, Venise lors de deux éditions de la Biennale, Strasbourg, Lisbonne, Santiago du Chili, Sao Paulo, Montevideo et d'autres villes.

Prix et récompenses
Il a reçu le prix ACE (Asociación de Cronistas del Espectáculo de Buenos Aires) à sept reprises, ainsi que les prix María Guerrero, Hugo, Clarín, Teatros del Mundo, Caras y Caretas, Perfil. En Espagne, il a reçu deux fois le prix Ercilla et a été candidat aux Max Awards. En Italie, il a remporté le prix UBU pour la mise en scène d'Emilia.  À Buenos Aires, il a reçu le prix Konex en tant que personnalité de la décennie et en tant qu'auteur et réalisateur.

En savoir plus sur la compagnie Timbre 4

 

CONDITIONS DE PARTICIPATION

- Avoir entre 25 et 35 ans (accomplis au plus tard au 31/12/2022)
- Être diplômé·e d'une École supérieure d'art dramatique ou avoir bénéficié d'une formation professionnelle équivalente
- Avoir exercé une activité scénique professionnelle en dehors des travaux effectués au sein de sa formation
- Ne pas avoir participé à une édition précédente de L'École des Maîtres (1990-2003), du projet Thierry Salmon (2004-2007) et de La Nouvelle École des Maîtres (2008-2017).

NOTE COVID

Les candidat·es qui s'étaient inscrit·es à l’édition de L'École des Maîtres avec Claudio Tolcachir en 2020 annulée pour cause de Covid et qui ont entre-temps dépassé la limite d'âge peuvent se réinscrire.

ÉTAPES DE TRAVAIL DE L'ÉCOLE DES MAÎTRES

Le cours, d’une durée totale de 38 jours, débutera par 12 jours de travail à Udine - du 25 août au 5 septembre - et se poursuivra par des phases de travail et de présentations publiques dans les différentes villes européennes des partenaires du projet. Il sera à Liège du 6 au 8 septembre, à Lisbonne du 9 et 11 septembre, à Coimbra du 12 au 16 septembre, à Milan du 17 au 21 septembre, à Caen du 22 au 26 septembre et à Reims du 27 septembre au 1er octobre 2022.
Le cours se déroulera en espagnol. Chaque comédien·ne travaillera dans sa propre langue mais il est conseillé de connaître l'espagnol et/ou l'anglais ainsi qu'une ou plusieurs des langues nationales des pays partenaires.
Les comédien·ne·s sélectionné·e·s pour participer à cette XXXe édition seront au nombre de seize, sur la base de quatre artistes par pays partenaire du projet.

CANDIDATURES

Les candidatures à la sélection de L'École des Maîtres devront nous parvenir avant le 15 mai 2022 à minuit, en complétant le formulaire en ligne.

Stage non rémunéré, frais de séjour et de voyage pris en charge (transports, hébergements, repas).
Le cours se déroulera dans le respect des réglementations anti-COVID en vigueur dans les différents pays.

Les réponses seront données au plus tard le 27 mai par mail. 

CONTACTS

Alice de Gouville
Comédie de Caen 
alice.de.gouville@comediecaen.fr
Marion Révillion
Comédie - CDN de Reims 
m.revillion@lacomediedereims.fr

 

PARTENAIRES DU PROJET ET DIRECTION ARTISTIQUE
CSS – Teatro stabile di innovazione del Friuli Venezia Giulia, Piccolo Teatro di Milano – Teatro d’Europa (Italie), CREPA – Centre de Recherche et d'Expérimentation en Pédagogie Artistique (CFWB/Belgique), Teatro Nacional D.Maria II, TAGV – Teatro Académico de Gil Vicente (Portugal), Comédie de Caen – Centre dramatique national de Normandie, Comédie – Centre dramatique national de Reims (France)

AVEC LE SOUTIEN
MiC – Direzione Generale Spettacolo, Regione Autonoma Friuli Venezia Giulia – Direzione centrale cultura, sport e solidarietà, Fondazione Friuli (Italie)

AVEC LA PARTICIPATION  
ERPAC – Ente Regionale Patrimonio Culturale Friuli Venezia Giulia (Italie) ; Théâtre de Liège – Centre européen de création théâtrale et chorégraphique, Centre des Arts scéniques, Fédération Wallonie Bruxelles – Service général de la Création artistique, Wallonie-Bruxelles International, La Loterie Nationale (CFWB/Belgique) ; Ministère de la Culture et de la Communication (France) ; Universidade de Coimbra (Portugal)

 

fond bleu

Laboratoires de recherche professionnels

Ces temps de formation continue dirigés par des artistes reconnus sont destinés à des comédien.ne.s professionnel.le.s. Ils sont gratuits et se déroulent sur trois semaines. Le premier laboratoire a eu lieu du 02 au 19 novembre 2021 avec Cédric Orain, auteur et metteur en scène du spectacle Enfants sauvages. Le second laboratoire aura lieu du 25 avril au 16 mai 2022 avec Jean-François Auguste, metteur en scène du spectacle Gulliver, le dernier voyage

Contact 
Marie KERMAGORET
m.kermagoret@lacomediedereims.fr
07 78 87 03 83

Laboratoire avec Jean-François Auguste - du 25 avril au 16 mai

Le massacre à Paris de Christopher Marlowe

« En 2012, j’avais mis en scène La tragédie du vengeur de Thomas Middleton. Voici un extrait du dossier artistique de l’époque : « Appréhender cette pièce comme une partition de mouvements. Mettre en scène le mouvement des corps traversés par la vengeance, la luxure, la colère, le meurtre…et révéler l’organicité de ces passions, non par le psychologique, mais par le corps : comment les respirations et donc la voix, la diction et la fluidité du texte peuvent  être contaminées par ces enjeux. S’appuyer sur ce concret pour « dire » les mots. Le corps des acteurs devient alors machine à expulser, susurrer, souffler, crier… Un univers répugnant diront certains, fascinant pour d‘autres, mais il n’est guère d’atrocités de théâtre dont on ne puisse retrouver l’original dans le réel…Nous espérons pouvoir en rire… Happy people ! »


Pour ce « laboratoire de recherche professionnel », je suis invité par l’université du Kent à Cantorbéry (ville jumelée avec Reims), les universités Sorbonne nouvelle et Reims Champagne-Ardenne, en partenariat avec la Comédie - CDN de Reims, à travailler sur Le massacre à Paris de Christopher Marlowe. Le projet a pour objectif de faire mieux connaître l’œuvre de Marlowe en France et de proposer, par la médiation de la scène, une réflexion sur la tolérance et l’intolérance, les conflits religieux, la violence, le trauma, ce qui se joue dans et au-delà d’un massacre. Comme sur La tragédie du vengeur, pièce élisabéthaine, je continuerai à travailler sur l’organicité du corps pour mettre en branle le « dire ».


Ce laboratoire est ouvert à tou.te.s les acteur.rice.s professionnel.le.s sans aucun critère. Juste avoir le désir d’explorer cette proposition artistique. Si certain.e.s d’entre vous sont bilingues avec un bon accent, je suis preneur…j’aimerais travailler des extraits en anglais, mais ce n’est pas un critère de sélection. » 

jean-François auguste, auteur et metteur en scène

Ce laboratoire se clôturera par une présentation publique le lundi 16 mai à la Comédie - CDN de Reims dans le cadre du colloque international en hommage à Marlowe.

 

Le colloque Christopher Marlowe and the Topicality of Textual Encounters aura lieu à l’université de Reims Champagne-Ardenne du 16 au 18 mai 2022.
Cette manifestation s'inscrit dans le cadre du Festival Marlowe, fruit d'une collaboration entre l’université du Kent à Cantorbéry, ville jumelée avec Reims, et l’université Paris Sorbonne-Nouvelle pour la commémoration du Massacre de la Saint-Bathélémy (1572), évènement sur lequel le poète et dramaturge anglais Christopher Marlowe a écrit sa pièce Le Massacre à Paris (1592).

 

Jean-François Auguste est metteur en scène, acteur. Diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique en 2000, il a été élève stagiaire à La Comédie Française de 1998 à1999. Dernièrement il a mis en scène Gulliver, le dernier voyage d’après J.Swift au Festival d’Avignon IN en 2021, Jellyfish de Loo Hui Phang créé au CDN de Caen en 2021, Love is in the hair de L. Ajanohun créé au Festival Théâtral du Val d’Oise en 2019, Le grand théâtre d’Oklahama d’après Kafka au Festival d’Avignon IN en 2018. Il a joué en tant qu’acteur dans les mise en scènes de Marcial Di Fonzo Bo, Bruno Geslin, Pierre Maillet, Jan Fabre, Pascal Rambert, Jean-Baptiste Sastre, Marc Lainé,  Joëlle Jouanneau, Marie Rémond… Il a tourné en tant qu’acteur notamment dans La terre des hommes de Naël Marandin sélectionné au Festival de Cannes 2020, 120 battements par minute de Robin Campillo (Grand prix du jury au Festival de Cannes 2017) et Doubles vies d’Olivier Assayas sélectionné au Festival de Venise 2018.

En savoir plus sur la compagnie For Happy People & Co.

fond blanc (défaut)
Recherche

Que cherchez-vous ?