fbpx Conférence #5 ‹‹ Comédie de Reims, centre dramatique national

Conférence #5

N'apparaît pas dans la saison
Conférence

Par René Daval, professeur honoraire de philosophie à l’Université de Reims

Il s’agit dans la pièce de réfléchir sur le fondement de l’identité individuelle. Comment la solitude s’avère-t-elle essentielle à la construction de notre identité ? Comment se construit-elle cependant également grâce et avec autrui ? Quelle place prend-elle dans la construction de l’enfant au sein de sa famille ?

Il s’agit dans cette belle pièce de réfléchir sur le fondement de l’identité individuelle. La solitude est essentielle à la construction de notre identité comme entre autres la psychanalyse l’a bien compris. Donald Winnicott et Mélanie Klein ont insisté sur l’importance d’êtres seul avec soi-même pour mieux se connaître et s’aimer et pour acquérir un bon équilibre intérieur. Mais la solitude se construit aussi avec autrui, avec la mère quand on est infans puis enfant comme le dit Winnicott et la « capacité à être seul » se construit grâce et avec autrui. La pièce insiste aussi sur les non-dits, les secrets de famille comme dit Freud, qui nous empêche de connaître le secret familial dans lequel nous baignons. L’imaginaire intervient pour combler les lacunes de notre passé, et nous aider à être seuls. L’être humain est un être social et s’il a besoin de solitude, il ne peut vivre celle-ci que si autrui lui a permis de le faire dans son enfance. L’enfance s’accompagne de non-dits, de mensonges, qui rendent cette quête de soi difficile.

Dates
  • mer.15 jan18h30
Lieu
Comédie (Studio)
3 chaussée Bocquaine, Reims
Recherche

Que cherchez-vous ?