Message d'erreur

Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in require() (line 2 of /home/lacomediks/www/themes/garland/function.php).
l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
 
14 > 15 DÉCEMBRE
ven 14, 20H30 / sam 15, 16H00

Faire Monde commun ?

Le théâtre comme laboratoire d’expérience

IDÉE ORIGINALE, CONCEPTION ET ÉCRITURE YANN CALBÉRAC (GÉOGRAPHE, UNIVERSITÉ REIMS), MICHEL LUSSAULT (GÉOGRAPHE, ENS LYON) ET LAURENCE VET (COMPAGNIE FECUNDISSIMUS, LYON)
MISE EN SCÈNE FABIEN JOUBERT
CRÉATION VIDÉO JINDRA KRATOCHVIL

Une idée surprenante a germé dans la tête d’universitaires : transformer une scène de théâtre en laboratoire, pour expérimenter notre capacité à vivre ensemble. L’aventure se passe en 2 temps. Le vendredi, scientifiques et spectateurs questionnent les enjeux de la co-habitation contemporaine, lors d’une conférence théâtrale érudite et joyeuse. Le samedi, les comédiens, tels des souris de laboratoire, se prêtent à l’expérience en jouant des situations exemplaires, commentées et modifiées à loisir par le public. Quels seront les résultats ? Mystère !

Comment pouvons-nous envisager le vivre-ensemble dans un monde vulnérable où les actions des hommes laissent une empreinte définitive sur la planète ? À cette question politique et scientifique, une réponse expérimentale, participative, ludique et… théâtrale !

Les sociétés humaines connaissent aujourd’hui des mutations spectaculaires, engendrées par l’urbanisation généralisée du monde, les bouleversements technologiques, la croissance des populations, l’augmentation de la mobilité des personnes, des marchandises, des données… On prend désormais conscience que les activités humaines ont des impacts irréversibles sur l’environnement, qui nous menacent directement. Au-delà de toute tentation catastrophiste, les spécialistes de sciences sociales (sociologie, histoire, géographie, anthropologie, droit, économie…) entendent renouveler la lecture de ces transformations en cours qui questionnent les formes de régulation politique permettant la vie en société et donc les capacités des hommes à co-habiter avec leurs semblables, mais aussi avec les non-humains (les animaux, les dispositifs techniques, les milieux naturels…).

Partant de ce constat, le but de notre proposition à la fois performance théâtrale et dispositif scientifique consiste à questionner les modalités de cette co-habitation contemporaine, et à la mettre en scène et à l’épreuve d’un plateau de théâtre. Il s’agit de mener une véritable expérience collective de jeu et de pensée, dont le public sera non seulement observateur mais pourra devenir pleinement acteur s’il le souhaite.

Faire Monde commun ? constitue donc une proposition inédite pour le théâtre comme pour les sciences sociales, qui s’étendra sur deux jours, et se décomposera en trois parties distinctes, formant un ensemble cohérent. Chaque partie peut être suivie indépendamment, même si les spectateurs sont bien sûr engagés à suivre la totalité.

 

● Premier temps : vendredi 14 décembre 20h30 (durée 2h environ)

Il prend la forme d’une représentation théâtralisée enlevée et originale qui empruntera autant aux codes scientifiques (pour le contenu) que théâtraux (pour la mise en scène). Des scientifiques et des comédiens éclaireront à plusieurs voix (et avec l’aide de la vidéo) les problèmes de la co-habitation contemporaine, à l’heure du changement environnemental global qui touche la planète-terre. Cette première soirée aboutira à une série de questions à résoudre expérimentalement le lendemain.

● Deuxième temps : samedi 15 décembre de 16h à 18h, puis de 20h à 22h

Le plateau est alors transformé en laboratoire scénique pour examiner nos formes de co-habitation contemporaine. Dans le rôle des souris de laboratoire pour nous accompagner et interroger avec nous notre capacité à faire Monde commun : les élèves des classes de la Comédie ! À partir de quatre situations d’improvisation, fondées sur des compétences spatiales humaines fondamentales – se placer, se déplacer, tisser des liens, tirer profit des ressources – il s’agira d’observer d’une manière originale et scientifiquement innovante les dynamiques qui travaillent les sociétés. Les chercheurs proposeront et observeront l’expérience, et le public sera pleinement invité à participer à la discussion, voire, s’il le souhaite, à monter sur le plateau et à guider ou participer aux expériences. À rebours de toute position dogmatique, il s’agit d’élaborer ensemble (scientifiques, comédiens et public) les réponses aux questions soulevées la veille et qui nous concernent tous.

● Troisième temps : à l’issue de la deuxième session d’atelier, le samedi à partir de 22h

Bord-plateau : Le public sera invité à quitter les gradins et à s’installer sur scène, avec les concepteurs du projet et les comédiens. Il s’agira, autour d’un verre, de réfléchir aux questions abordées et au dispositif proposé au cours de ces deux journées : est-ce encore de la science ? Est-ce déjà du théâtre ? En quoi le théâtre peut-il ou doit-il aujourd’hui contribuer à la connaissance des problèmes contemporains et à la construction collective de solutions possibles ?

Entrée libre sur réservation 

AVEC ANNE-MARY AUGUSTINOV, JOSÉPHINE CANTALEJO, ARTHUR GIRARD, LUCIE JOULÉ, DANAÉ MONNOT, SIMON PARMENTIER, VALENTIN PATÉ, LÉA SARLET, MAX UNBEKANDT, ROSINE VOKOUMA (LES ÉLÈVES COMÉDIENS DES CLASSES DE LA COMÉDIE)
ET LA PARTICIPATION DES SPECTATEURS

Crédits : Collectif bim, Jindra Kratochvil

Avec le soutien de la Comédie de Reims (Centre Dramatique National) et de l’École urbaine de Lyon (Université de Lyon)