l m m j v s d
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
2 FÉVRIER
sam 02, 21H00

Esto no es La Casa de Bernarda Alba

Ceci n’est pas La Maison de Bernarda Alba

TEXTE JOSÉ MANUEL MORA
LIBREMENT INSPIRÉ DE LA CASA DE BERNARDA ALBA DE FEDERICO GARCÍA LORCA
MISE EN SCÈNE CARLOTA FERRER

La Casa de Bernarda Alba de Federico García Lorca dénonce le rôle secondaire occupé par les femmes dans l’Espagne rurale du début du XXe siècle. En mettant ici les paroles de l’auteur sur les lèvres d’acteurs et danseurs masculins, alors qu’il s’agit de rôles féminins, les artistes espagnols mettent en exergue la fragilité des femmes face à la vision dominante de l’ordre hétéropatriarcal.

Bien que faisant la part belle aux femmes, La Casa de Bernarda Alba de Federico García Lorca n’en dénonce pas moins le rôle secondaire qu’elles occupent dans l’Espagne rurale du début du XXe siècle. En mettant ici les paroles de l’auteur sur les lèvres d’acteurs et danseurs masculins, alors qu’il s’agit de rôles féminins, les artistes espagnols mettent en exergue la fragilité des femmes face à la vision dominante de l’ordre hétéropatriarcal et de sa gestion du monde par la peur. Sur le plateau, un groupe d’artistes construit une série de sublimes installations plastiques et de scènes performatives. Un hymne à la liberté de l’imagination, où l’image, la poésie, la musique et la danse se confondent.

Durée 1h50. Spectacle en espagnol surtitré en français.

AVEC EUSEBIO PONCELA, OSCAR DE LA FUENTE / JOSÉ LUIS TORRIJO, JAIME LORENTE, CARLOTA FERRER, CRISTÓBAL SUAREZ, DAVID LUQUE / JORGE SUQUET, JULIA DE CASTRO / ESTHER ORTEGA, GUILLERMO WEICKERT / CARLOS BELUGA, DIEGO GARRIDO, ARTURO PARRILLA
CHORÉGRAPHIE CARLOTA FERRER & CIE - DRAMATURGIE JOSÉ MANUEL MORA, CARLOTA FERRER - SCÉNOGRAPHIE CARLOTA FERRER, MIGUEL DELGADO - COSTUMES ANA LÓPEZ COBOS - ACCESSOIRES MIGUEL DELGADO - CONSEIL MOUVEMENT ANA ERDOZAIN - LUMIÈRES DAVID PICAZO - AUDIOVISUEL JAIME DEZCALLAR - CONCEPTION SONORE SANDRA VICENTE - TRADUCTION DAVID FERRÉ

Crédits : Gg, Gerardo Sanz fotografos

Coproduction Draft.inn (Meine S.L.) et Teatros del Canal en collaboration avec Prevee S.L. – Fernando Valero