l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
6 > 7 DÉCEMBRE
mer 06, 19H30 / jeu 07, 19H30

SAIGON

ÉCRITURE CAROLINE GUIELA NGUYEN AVEC L’ENSEMBLE DE L’ÉQUIPE ARTISTIQUE
MISE EN SCÈNE CAROLINE GUIELA NGUYEN

Un restaurant vietnamien plus vrai que vrai, où l’on voyage de 1956 à 1996, où les fantômes de Saïgon côtoient les exilés du 13ème à Paris et leurs descendants. On suit l’exil après l’indépendance, des amours déchirées, des enfants disparus. Les histoires et l’Histoire avec un grand H se mêlent dans ce bouleversant spectacle, succès au dernier Festival d’Avignon.

Un restaurant vietnamien. Il y a des Vietnamiens et des Français, certains d’origine vietnamienne. Ça parle dans tous les sens et dans les deux langues. On dîne, on fait la fête, on chante – il y a même un karaoké. Mais ce restaurant a une particularité, il est ouvert à deux époques en même temps, 1954 et 2017, et en deux lieux, le Vietnam et la France. On va suivre, par de multiples récits croisés, l’exil après l’indépendance, des histoires d’amour déchiré, des enfants disparus. On découvrira les traces qu’ont laissées l’histoire et la géographie sur le corps de chacun. Caroline Guiela Nguyen est partie à Hô-Chi-Minh-Ville pour entreprendre une enquête collective en forme de jeu à contraintes ; elle en a ramené une brassée de fictions. Comme sa pièce Elle brûle, présentée à la Comédie en 2015, le texte se construit pas à pas avec le collectif Les Hommes Approximatifs. Le spectacle s’est échafaudé patiemment autour de paroles intimes. Les lieux se télescopent : le Saïgon imaginaire rencontre le sud de la France. Saïgon n’existe plus, Saïgon appartient à tous.

EN FRANÇAIS ET VIETNAMIEN SURTITRÉ EN FRANÇAIS

AVEC CAROLINE ARROUAS, DAN ARTUS, ADELINE GUILLOT, THI TRUC LY HUYNH, HOANG SON LE, PHU HAU NGUYEN, MY CHAU NGUYEN THI, PIERRIC PLATHIER, THI THANH THU TO, ANH TRAN NGHIA, HIEP TRAN NGHIA
COLLABORATION ARTISTIQUE CLAIRE CALVI - SCÉNOGRAPHIE ALICE DUCHANGE - CRÉATION COSTUME BENJAMIN MOREAU - CRÉATION LUMIERE JÉRÉMIE PAPIN - CRÉATION SONORE ET MUSICALE ANTOINE RICHARD - COMPOSITION MUSICALE TEDDY GAULIAT-PITOIS - DRAMATURGIE ET SURTITRAGE JÉRÉMIE SCHEIDLER, MANON WORMS - TRADUCTION DUC DUY NGUYEN, THI THANH THU TO
SPECTACLE CRÉÉ EN JUIN 2017
 

Crédits : Gg, Jean-Louis Fernandez

Production les Hommes Approximatifs, La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche
Coproduction Odéon, théâtre de l’Europe, MC2: Grenoble, Festival d’Avignon, CDN de Normandie-Rouen, Théâtre national de Strasbourg, Centre dramatique national de Tours - Théâtre Olympia, la Comédie de Reims – CDN, Théâtre National Bretagne - Centre européen théâtral et chorégraphique, Théâtre du Beauvaisis - Scène nationale de l’Oise en préfiguration, Théâtre de La Croix-Rousse-Lyon
Avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Conseil départemental de la Drôme, de l’Institut Français dans le cadre de son programme Théâtre Export
Avec le soutien de l’Institut Français du Vietnam, de l’Université de Théâtre et de Cinéma de Hô Chi Minh-Ville et de La Chartreuse, Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle
Le texte est lauréat de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national
Construction du décor dans les ateliers de l’Odéon, théâtre de l’Europe
La compagnie les Hommes Approximatifs est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication- DRAC Auvergne Rhône-Alpes et subventionnée par la Région Auvergne–Rhône-Alpes, le Conseil départemental de la Drôme et la Ville de Valence.
Caroline Guiela Nguyen est membre du collectif artistique de La Comédie de Valence - CDN Drôme Ardèche et artiste associée à l’Odéon-théâtre de l’Europe et à la MC2: Grenoble.