l m m j v s d
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
19 OCTOBRE
jeu 19, 19H30

Histoire de la littérature récente

Lecture

TEXTE OLIVIER CADIOT
MISE EN VOIX LUDOVIC LAGARDE
LECTURE LAURENT POITRENAUX

Entrée libre sur réservation

Sur un mode léger et digressif, anecdotes, petites scènes romanesques et développements plus spéculatifs sont imaginés par Olivier Cadiot pour explorer l’idée reçue : la littérature disparaîtrait. Sur scène, avec Laurent Poitrenaux, dans un drôle de talk-show réjouissant, un cours accéléré d’écriture et de lecture.

Dans le tome 1 d’Histoire de la littérature récente se mêlent, sur un mode léger et digressif, anecdotes, petites scènes romanesques et développements plus spéculatifs. Il s’agit d’explorer l’idée reçue que la littérature disparaîtrait, en prenant au pied de la lettre les propos alarmistes de l’écrivain Philip Roth : Dans trente ans, sinon avant, il y aura autant de lecteurs de vraie littérature qu’il y a aujourd’hui d’amateurs de poésie en latin. Comme le Robinson des précédents romans d’Olivier Cadiot, le narrateur de cette enquête agite les questions plus qu’il ne les traite. Il emprunte toutes les positions contradictoires, et par les seuls moyens de la littérature elle-même, la fait respirer par petits chapitres. Cette exploration se lit comme un manuel qui s’autorise à dévoiler ses étapes, ses essais et ses erreurs. Le ton parfois comique de ce livre produit une indécision : on ne sait pas si l’auteur s’adresse au lecteur comme futur auteur ou à lui-même comme lecteur d’un livre idéal. C’est Laurent Poitrenaux qui prend la place de ce narrateur étrange. Il nous donne un direct, dans une sorte de talk-show réjouissant, un cours accéléré d’écriture et de lecture.

Durée estimée 1h15

DANS LA PRESSE

"Ce volume au titre paisible, et ironiquement rassurant, se présente comme une sorte de guide pratique pour aspirant littérateur, avec conseils avisés et exercices cadrés. Au bout de quelques pages, vous commencez à comprendre, mais il est déjà trop tard. Cadiot vous a déjà installé dans son dispositif infernal. (...)
D'une plume virtuose, drôle, cajoleuse, ça y est, crac, Cadiot vous allume. Pire, ou mieux, il vous met le contact : "C'est suffisant pour faire démarrer votre cerveau embrumé, comme un vieux moteur abandonné au fond d'un garage ", écrit-il. Et aussi  : "Regardez, vous êtes des tout petits moteurs en marche les uns à côté des autres..."Alors, vous vous enflammez dans l'instant, bien conscient que le réveil sera rude et murmurant pourtant  : merci pour ce moment. Vous avez raison : cet écrivain a un charme fou, autant s'abandonner, prendre ce qu'il y a à apprendre, grandir à ses côtés. Après tout, "c'est ainsi, par cette accumulation de remords et de désirs, que se façonne un objet - que nous aimerons"."
Le Monde des livres, février 2016

 

"En 61 saynètes, l'artificier Olivier Cadiot crawle, bondit, contemple, boxe avec ses parodies de Rilke et de Kipling, et mouche à mort les cétaitmieuxavantistes. On adore ce livre, qui donne envie de lire et d'écrire."
Le Point, avril 2016

 

À VISITER

Le site des éditions P.O.L

 

À LIRE

Feuilleter le livre en ligne

Crédits : Gg, Christophe Raynaud de Lage

Production la Comédie de Reims – CDN
Le texte est publié aux Éditions P.O.L