l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
 
16 > 18 mai
mar 16, 20H30 / mer 17, 19H30 / jeu 18, 19H30

MayDay

TEXTE DOROTHÉE ZUMSTEIN
MISE EN SCÈNE JULIE DUCLOS

Un procès qui convoque plusieurs générations de femmes. Une remontée sauvage dans le temps.

Cette pièce s’inspire d’un fait divers effrayant : en 1968, au nord de l’Angleterre, Mary Bell âgée de onze ans assassine deux petits garçons de trois et quatre ans. Des années plus tard, ayant refait sa vie sous une nouvelle identité, elle accepte de raconter son histoire à une journaliste. Pour essayer d’échapper aux cauchemars, elle raconte son procès, son enfance, ses origines, et remonte plus haut... de mère en mère. Dorothée Zumstein a développé son texte à partir de cette interview qui convoque successivement des figures féminines. Par magie, sa parole fait littéralement apparaître des voix. Julie Duclos, grâce à un fabuleux dispositif de vidéo, insuffle un esprit scénique entre Alice aux pays des merveilles et David Lynch : on passe de porte en porte, on remonte en spirale entre les générations et les drames. On tombera sur un secret bien gardé. Nous donnera-t-il la clé pour comprendre ces successions de gestes ?

Durée 1h40
INFORMATIONS : Le spectacle se joue désormais dans la Grande salle et non plus à l’Atelier, et les représentations du 10 au 13 ont été supprimées.

 

AVEC MAËLIA GENTIL, VANESSA LARRÉ, MARIE MATHERON, ALIX RIEMER, BINO SAUITZVY

SCÉNOGRAPHIE HÉLÈNE JOURDAN - LUMIÈRE JEREMIE PAPIN, MATHILDE CHAMOUX - MUSIQUE KRISHNA LEVY - CHORÉGRAPHIE BINO SAUITZVY - VIDÉO QUENTIN VIGIER – SON QUENTIN DUMAY - COSTUMES MARIE-CÉCILE VIAULT
SPECTACLE CRÉÉ EN FÉVRIER 2017

LA PRESSE EN PARLE
La Terrasse, le 24 février 2017
Manuel Piolat Soleymat
Un spectacle fort, noir, virtuose, qui confirme le talent de la jeune metteure en scène. Julie Duclos présente les perspectives multiples d’une création virtuose. Naviguant avec beaucoup d’habileté entre réalité du plateau et projections de vidéos (signées Quentin Vigier, pour partie réalisées en direct), la jeune metteure en scène trace les lignes d’une représentation à la noirceur radicale (…) Face à la belle scénographie conçue par Hélène Jourdan, l’oxygène vient même parfois à manquer. C’est le signe d’un spectacle d’une grande force. Un spectacle dense et sans échappatoire.

 

Les Inrockuptibles, le 21 février 2017
Hervé Pons
(…) Les espaces s’éclairent et se transforment au gré des souvenirs qui surgissent, réels ou imaginaires, recomposés par quatre actrices magnifiques de pudeur qui se passent le relais, évitant le piège du naturalisme. (…) La metteuse en scène, Julie Duclos, visiblement profondément touchée par cette histoire, crée des images d’une grande beauté, non pour combler des vides ou tenter d’expliquer, mais pour ouvrir encore plus grand le champ de l’empathie et tenter de dire l’indicible, car il y a un secret, un geste originel. Par Hervé Pons

 

Le Monde, le 27 février 2017
Fabienne Darge
(...) L’histoire de Mary, née un jour de mai, est donc ce qui constitue le premier intérêt de Mayday. Dorothée Zumstein et Julie Duclos l’abordent avec toute la délicatesse requise (…) Julie Duclos, qui s’affirme comme une metteuse en scène de talent, sait créer une atmosphère au réalisme tissé d’onirisme, et peaufine une belle écriture scénique, notamment dans le dialogue entre théâtre et vidéo.


Crédits : Gg, Jean-Louis Fernandez

Production Cie l’In-quarto
Coproduction La Colline-théâtre national, Le CDN de Haute-Normandie, Théâtre Dijon Bourgogne Centre Dramatique National, le CDN de Besançon Franche-Comté, le CDN d’Orléans/Loiret/Centre, Célestins-Théâtre de Lyon (en cours)
Avec l’aide à la production de la DRAC île-de-France
Avec le soutien de la Comédie de Reims–CDN
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
MayDay paraîtra aux éditions Quartett en octobre 2016