l m m j v s d
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
03 > 06 mai
mer 03, 19H30 / jeu 04, 19H30 / ven 05, 20H30 / sam 06, 18H30

Rêve et Folie

TEXTE GEORG TRAKL
TRADUCTION MARC PETIT, JEAN-CLAUDE SCHNEIDER
MISE EN SCÈNE CLAUDE RÉGY

en complicité avec le manège

Un long poème fragile et libre. La magie de Claude Régy.

Les pièces de Claude Régy ne sont pas des spectacles, mais des expériences particulières qui partent profondément de l’écriture pour s’ouvrir lentement à l’espace et à une parole quasi hypnotique entourée de silence. Il a cette force de nous guider lentement à l’intérieur de l’organisation magique du langage qu’il admire chez certains auteurs. Les spectateurs de la Comédie se souviendront de La Barque le soir. Avec Rêve et Folie, Claude Régy déploie l’écriture si secrète de Georg Trakl, ce poète autrichien mort très jeune en 1914. Vie violente, autodestruction, génie précoce, expressionniste et intimiste : un paradoxe vivant. Comme l’artiste Pierre Soulages, Trakl travaille ce qu’on a appelé l’outrenoir ; Claude Régy nous en transmet la beauté étrange en nous installant dans des images flottantes, une sorte de monde en écho au texte où l’on ne sait jamais où est le réel ou l’imaginaire.

Durée 1h

AVEC YANN BOUDAUD

ASSISTANAT ALEXANDRE BARRY - SCÉNOGRAPHIE SALLAHDYN KHATIR - LUMIÈRE ALEXANDRE BARRY ASSISTÉ DE PIERRE GRASSET - SON PHILIPPE CACHIA
SPECTACLE CRÉÉ EN SEPTEMBRE 2016

LA PRESSE EN PARLE
 

Les Échos, le 22 septembre 2016
"Le dernier geste sublime d'un géant du théâtre. Un théâtre de l'épure et du mystère qui, porté à son acmé, change la vie en poésie. (...)"

 

Des entretiens avec Claude Régy, à propos de Rêve et Folie, qu’il annonce être son dernier spectacle :
La Tribune de Genève, le 26 février 2017
Rencontre avec un metteur en scène de 93 ans au parcours exceptionnel (...).

Le Monde, le 2 septembre 2016
Entretien avec Claude Régy : "La mort sculpte du vivant" (...)

 

ÉDITÉ EN MÊME TEMPS QUE RÊVE ET FOLIE (disponible à la librairie du théâtre) :

 

Du régal pour les vautours, de Claude Régy

« La lumière et le silence sont aussi des matériaux dont on ne se lasse pas. Enfin, moi, je ne m’en lasse pas. Je ne me lasse pas d’écouter le silence et je ne me lasse pas des jeux de lumières.
Je pense que travailler c’est quelquefois ne rien faire. C’est quelquefois regarder la lumière du jour ou regarder la lumière quand le jour baisse ou au moment du lever du jour ou, au contraire, dans un moment très étale de la matinée ou de l’après-midi.
Se laisser faire par toutes ces choses qui s’impriment en nous.
On croit qu’on ne travaille pas mais « ça » travaille pendant tout ce temps, ça travaille en nous. »

 

Inclus dans ce volume un film d’Alexandre Barry, Du régal pour les vautours, qui nous entraîne dans une dérive au cœur du travail, de la vie de Claude Régy

À propos du film :
France Culture,
le 18 septembre 2016
Entretien avec Joëlle Gayot à propos de son ouvrage « du régal pour les vautours »
Réécouter "Vibrer jusqu’à l’indécence avec Claude Régy"

Crédits : Gg, Pascal Victor

Une création des Ateliers Contemporains
Coproduction Nanterre-Amandiers Centre Dramatique National, le Festival d’Automne à Paris, le Théâtre National de Toulouse avec le Théâtre Garonne, la Comédie de Reims–CDn, la Comédie de Caen, le Kunstenfestivaldesarts-Bruxelles
Les Ateliers Contemporains sont une compagnie de théâtre subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DGCA
Le texte est paru dans Crépuscule et déclin suivi de Sébastien en rêve, nrf poésie Gallimard 1990.