l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 

Le bâtiment de l’actuelle Comédie de Reims a été inauguré en octobre 1969 par Edmond Michelet, secrétaire d’Etat en charge de la Culture, en présence de Jean Taittinger, Député-Maire de Reims, avec le statut de Maison de la Culture.

La préfiguration en a été faite par André Mairal, entre 1966 et 1969. Le premier directeur fut René Jauneau (1969–1971), puis Alain Guy (1972–1978) qui collaborait régulièrement avec Robert Hossein (directeur du Théâtre Populaire de Reims) et ensuite Jacques Darrolles (1978–1986).

L’Espace André Malraux, puisque tel est le nom de baptême de ce bâtiment, a été conçu par l’architecte Jean Lecouteur pour répondre aux missions des Maisons de la Culture voulues par André Malraux, c’est-à-dire être un lieu de diffusion culturelle pluridisciplinaire destiné au plus large public.

À son origine, le bâtiment était donc constitué d’une grande salle (1000 places) pouvant accueillir tous les types de spectacles (théâtre, danse, musique ou opéra) avec sa fosse d’orchestre, une salle de cinéma, une médiathèque, une salle d’exposition ainsi qu’une cafétéria.

Les dimensions monumentales du hall permettaient d’en faire un espace d’exposition de peintures, de photos ou de sculptures. Toutes ces activités étaient encadrées par un personnel nombreux, d’environ soixante-dix employés.

Le Centre dramatique national de Reims fut créé en 1979 et installé rue Eugène Wiet (Ancien collège des jésuites), avec une salle de 100 places, sous la direction de Jean-Pierre Miquel (1979–1983) puis de Jean-Claude Drouot (1984–1986).

L’arrivée de Denis Guénoun (1987–1990) à la direction du Centre dramatique national coïncide avec le changement d’affectation de l’espace André Malraux en 1987.

La Maison de la Culture sous la direction de Jacques Darrolles, emménage dans les locaux situés rue Eugène Wiet (anciens locaux du C.D.N.) et réhabilite les salles du Manège et du Cirque de Reims tandis que le Centre dramatique national, alors appelé Le Grand Nuage de Magellan, prend possession de l’espace André Malraux. A cette occasion, une partie du personnel est affectée au C.N.A.T. (Centre National Art et Technologie), aujourd’hui Le Manège de Reims, Scène nationale. La vocation culturelle du bâtiment se modifie pour se recentrer exclusivement sur le théâtre.

C’est l’arrivée de Christian Schiaretti, directeur de 1991 à 2001, qui opérera les modifications les plus significatives : la salle de cinéma devient une salle de théâtre de 198 places, la salle d’exposition devient un lieu de travail pour les ateliers de formation et il crée la « classe », cours de formation initiale pour jeunes acteurs de la région.

Il recentre le Centre dramatique national, appelé dorénavant la Comédie de Reims (en hommage au premier nom du C.D.N. créé par Jean-Pierre Miquel, Le théâtre de la Comédie) sur la permanence artistique et la formation. En 1998, Christian Schiaretti crée Les Langagières, quinzaine autour de la langue et de son usage. Depuis 2002, il dirige le Théâtre National Populaire de Villeurbanne.

En janvier 2002, Emmanuel Demarcy-Mota prend la direction de la Comédie de Reims. Son projet se décline autour de trois grands axes : la formation d’un Collectif artistique réunissant des acteurs, un scénographe, un musicien et un auteur (Fabrice Melquiot), les résidences de création pour les compagnies, l’ouverture vers l’international et le jeune public ; la formation restant toujours au coeur du théâtre. Il transformera, avec l’aide de la Ville de Reims, l’ancien atelier de construction, en salle de répétition et troisième salle de la Comédie : l’Atelier.

Alors que Emmanuel Demarcy-Mota quitte Reims pour prendre la direction du Théâtre de la Ville à Paris, c’est Ludovic Lagarde qui dirige la Comédie de Reims à partir du 1er janvier 2009. Il poursuit la lignée de la permanence artistique avec un auteur associé, Olivier Cadiot, des comédiens, et trois jeunes metteurs en scène en résidence de création à l’Atelier de la Comédie. Avec les autres structures culturelles de la ville, il renforce le Festival Reims scènes d’Europe, initié par Emmanuel Demarcy-Mota.

Construction de la Maison de la Culture de Reims
 Carte postale - Maison de la Culture André Malraux
la Comédie de Reims (2016)